0%

Earth Wind & Fire

Etats Unis //


SHARE

Biography


On ne les présente plus !

Au cours des années 1970, une nouvelle marque de musique pop est née – qui était imprégnée de styles africains et afro-américains – en particulier le jazz et le R&B, mais qui a séduit un échantillon plus large du public à l’écoute. En tant que fondateur et leader du groupe Earth, Wind & Fire, Maurice White a non seulement embrassé mais aussi contribué à provoquer cette évolution de la pop, qui a comblé le fossé qui a souvent séparé les goûts musicaux de l’Amérique noire et blanche. Cela a certainement été un succès, car l’EWF a combiné une musicalité de haut calibre, un éclectisme de genre musical de grande envergure et un spiritisme multiculturel des années 70. «Je voulais faire quelque chose qui n’avait pas été fait auparavant», explique Maurice. «Bien que nous soyons essentiellement des musiciens de jazz, nous avons joué de la soul, du funk, du gospel, du blues, du jazz, du rock et de la musique de danse… qui est finalement devenu pop. Nous sortions d’une décennie d’expérimentation, d’expansion de l’esprit et de conscience cosmique. Je voulais que notre musique transmette des messages d’amour universel et d’harmonie sans nourrir de force le contenu spirituel des auditeurs. »Maurice est né le 19 décembre 1941 à Memphis, TN. Il était plongé dans une riche culture musicale qui traversait les frontières entre le jazz, le gospel, le R&B, le blues et le rock précoce. Tous ces styles ont joué un rôle dans le développement de l’identité musicale de Maurice. À six ans, il a commencé à chanter dans la chorale de gospel de son église, mais bientôt son intérêt s’est tourné vers les percussions. Il a commencé à travailler en tant que batteur alors qu’il était encore au lycée. Sa première performance professionnelle a été avec Booker T. Jones, qui a finalement atteint la célébrité en tant que Booker T et les MG. Maurice a déménagé à Windy City pour poursuivre ses études musicales au prestigieux Chicago Conservatory Of Music. Il a continué à travailler sur le côté, ce qui a finalement conduit à une place stable en tant que percussionniste de studio avec le légendaire label de Chicago, Chess Records. Aux échecs, Maurice a eu le privilège de jouer avec des grands comme Etta James, Fontella Bass, Billy Stewart, Willie Dixon, Sonny Stitt et Ramsey Lewis, dont il a rejoint le trio en 1967. Il a passé près de trois ans au sein du Ramsey Lewis Trio . «Ramsey a aidé à façonner ma vision musicale au-delà de la musique», explique Maurice. «J’ai appris la performance et la mise en scène.» Maurice a également découvert le piano à pouces africain, ou Kalimba, un instrument dont le son deviendrait central dans une grande partie de son travail au fil des ans. Maurice a quitté le Ramsey Lewis Trio et a rejoint deux amis à Chicago, Wade Flemons et Don Whitehead, en tant qu’équipe de composition composée de chansons et de publicités dans la région de Chicago. Les trois amis ont obtenu un contrat d’enregistrement avec Capitol et se sont appelés les «Salty Peppers», et ont eu un succès marginal dans la région du Midwest appelé «La La Time».

On les écoute sur nos radio GROOVE, LOVE et 80’s

Music


les Rythmes que J'aiMe
Play Cover Track Title
Track Authors